LE DYSFONCTIONNEMENT COGNITIF CANIN (CCD syndrome)

Le vieillissement de nos animaux domestiques comme le chien peut causer des signes cliniques semblables à ceux qui sont observés chez les humains dans la maladie d’Alzheimer. Les propriétaires de chiens plus âgés qui ont développés une relation d’amitié particulière avec leurs animaux familiers se trouvent parfois brutalement confrontés à la cruelle réalité du vieillissement de leur compagnon. Le syndrome du dysfonctionnement cognitif canin regroupe un ensemble de signes cliniques qui peuvent causer des changements neuropathologiques.

Un ou plusieurs des signes suivants peuvent être observés dans cette maladie :

  • Perte des habitudes de propreté;
  • Réduction de l’activité;
  • Réduction de l’interaction avec le maître;
  • Changement des habitudes de sommeil;
  • Indifférence face à la nourriture;
  • Diminution ou lenteur de l’obéissance ou à reconnaître les commandements;
  • Confusion;
  • Vocalisation excessive;
  • Incontinence, perte des habitudes de propreté;
  • Halètement excessif;
  • Alopécie et mauvais poil;
  • Irritabilité;
  • Difficulté à localiser les sons;
  • Diminution de la vitalité.

Donc, en général, il y a une diminution de la qualité de vie et de la santé de l’animal gériatrique.

Afin de corriger ce problème, le vétérinaire doit effectuer un examen clinique complet avec des tests de laboratoire pour juger de la pertinence d’utiliser un traitement médical. Un premier traitement de 30 à 60 jours sera utilisé avec des examens périodiques pour évaluer la réponse clinique au traitement. Les observations du propriétaire à la maison, combinées aux examens cliniques du vétérinaire, seront essentielles dans l’évaluation de la qualité de vie de l’animal.

Dr Richard Lacroix, DMV

Related Posts