RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ CRÂNIAL

La rupture du ligament croisé crânial est très fréquente chez le chien (plus rare chez le chat) car l’articulation du genou est l’une des plus faibles chez les canins. La déchirure partielle ou complète du ligament crânial et/ou caudal est parfois accompagnée d’une rupture d’un ou des ligaments collatéraux avec des lésions aux ménisques particulièrement le médial.

Causes :

  • Traumatisme (sauts, accidents d’automobile, chute, torsion, hyperextension, etc.);
  • Dégénérescence du ligament (génétique, mauvaise conformation, etc.);
  • Obésité;
  • Manque d’exercice.

Signes cliniques :

  • Au début boiterie de légère et intermittente à totale et permanente du membre affecté;
  • Légère enflure du genou surtout du côté médial avec douleur;
  • Parfois boiterie très légère à inexistante avec atrophie musculaire si le problème existe depuis longtemps.

Examen clinique :

  • Signe du tiroir : mouvement antérieur-postérieur anormal du fémur sur le tibia (parfois nécessite une sédation pour mettre cette instabilité en évidence surtout chez les gros chiens ou s’il y a beaucoup de douleur);
  • Radiographie : essentielle afin d’éliminer les fractures, les dysplasies, l’ostéo-arthrose, etc. du diagnostic différentiel.

Traitement :

  • Correction chirurgicale est essentielle et dès que possible afin de prévenir les lésions incurables d’ostéo-arthrose;
  • Effectuer les réparations nécessaires aux ménisques, ligaments collatéraux, capsule articulaire, débris ligamentaires, ostéophytes, etc.

Recommandations :

  • Repos complet 1 mois et retour graduel à l’exercice et du membre opéré sur une période de 4 à 16 semaines;
  • Bandage de protection pour 7 à 10 jours + enlèvement des points dans 14 jours + réévaluations cliniques dans 30, 60 et 90 jours si nécessaires.

Attention : Si la chirurgie n’est pas effectuée très rapidement la boiterie pourrait disparaître temporairement mais une arthrite va lentement se développer et provoquera éventuellement des lésions d’ostéo-arthrose avec une boiterie incurable, douloureuse intermittente et/ou permanente.

Dr Richard Lacroix, DMV